Questions fréquentes

QU'EST-CE QU'UN VELO À ASSISTANCE ELECTRIQUE?
Tout d'abord il est important de faire la distinction entre un vélo électrique limité à 25km/h aussi appelé vélo à assistance électrique ou VAE et un vélo électrique limité à 45km/h appelé généralement speed bike. Dans les deux cas, un vélo électrique comporte un moteur alimenté par une batterie rechargeable, qui aide le cycliste lors du pédalage. Il rend plus facile les démarrages, les cotes, les trajets avec du vent de face, le transport d’un enfant sur le porte bagage, etc… L'objectif principal n'est pas de remplacer l'utilisateur mais de diminuer son effort de pédalage. Un vélo à assistance électrique ne peut pas aider au delà de 25km/h et la puissance de son moteur est limité à 250W alors qu'un speed bike pourra aller jusqu'à 45km/h et même fonctionner sans pédaler. En revanche ce dernier sera assimilé à un cyclomoteur 49,9CC ce qui implique de répondre aux mêmes exigences en matière de réglementation (port du casque, immatriculation, assurance spécifique, etc.). C'est pourquoi, si la vitesse n'est pas une priorité pour vous, nous vous recommandons de rester sur la catégorie des VAE. Sur notre site lorsque nous parlons de vélo électrique sans préciser qu'il s'agit d'un modèle de type speed bike, nous considérons qu'il s'agit d'un vélo à assistance électrique.

QUELS SONT LES AVANTAGES D'UN VÉLO ÉLECTRIQUE?
Les avantages sont nombreux, mais tout dépend à quel mode de transport on le compare. Par rapport à un vélo classique :

  • L’assistance vous permet de vous relancer rapidement, et vous retrouvez donc plus rapidement à 20km/h après chaque démarrage et cela sans forcer.

  • Les côtes deviennent tout de suite moins dures à monter et vous n’arrivez donc plus essoufflé en haut.

  • Lorsqu’il y a du vent de face, l’assistance vous sera très utile pour garder votre vitesse sans avoir à forcer physiquement.

  • L’assistance vous permet donc de vous rendre sur votre lieu de travail sans arriver en sueur.

Par rapport à un cyclomoteur, scooter ou une voiture :

  • Vous n’avez pas d’assurance spécifique à souscrire, pas de frais d’immatriculation, et surtout pas d’arrêt à la station service.

  • Vous pouvez emprunter les pistes cyclables ou autres voies réservées au vélo et vous évitez donc les embouteillages

  • Le vélo à assistance électrique est un très bon moyen de faire une activité physique modérée chaque jour.

  • Le stationnement est largement facilité, vous ne perdez plus de temps à chercher une place et votre budget parking disparaît.

Par rapport aux transports en commun :

  • Vous ne subissez plus les affluences en heure de pointe ou les problèmes techniques. Le temps de votre trajet quotidien reste toujours le même.

COMMENT RECHARGER LA BATTERIE ?
La batterie, amovible ou fixe selon les modèles, se recharge à l’aide d’un chargeur qui se branche sur le secteur 220V. Toutefois, certains modèles possèdent une fonction qui permet de régénérer la batterie afin d’améliorer son autonomie (cas très rares).

PEUT-ON UTILISER LE VÉLO PAR TEMPS DE PLUIE ?
Oui, les éléments électroniques sont tous étanches ce qui vous permet d’utiliser le vélo même s’il pleut. Attention tout de même car certains modèles bas de gamme vendus sur le marché sont déconseillés par temps de pluie.

QUELLES SONT LES DIFFÉRENCES ENTRE LES BATTERIES ?
Il existe plusieurs types de batteries. Aujourd’hui, les plus couramment utilisées pour les VAE sont des batteries au plomb, Ni-MH, et surtout au lithium.
Un vélo avec une batterie au plomb (potentiellement l'une des plus polluantes) pèse près de 40 kg. Les modèles avec des batteries Ni-MH ou lithium pèsent une vingtaine de kilos pour une puissance équivalente, avec un avantage supplémentaire : ces nouvelles batteries supportent trois fois plus de recharges complètes.
Les batteries Ni-MH n'incorporent ni cadmium ni plomb et sont donc peu polluantes. De plus, leur effet mémoire est très faible, voir nul.
Les batteries Lithium-ion accumulent plus d’énergie tout en étant plus légère et n’ont pas d'effet mémoire (aucun ou presque). De plus l'auto-décharge est relativement faible par rapport à d'autres accumulateurs. En contre partie ces batteries ont un coût plus élevé.
De ce fait, les VAE avec des batteries au plomb sont en train de disparaître pour laisser la place à celles équipées de batteries Ni-MH ou Lithium.

A QUI S’ADRESSE LE VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE ?
Contrairement aux idées reçues, le vélo à assistance électrique ne s’adresse pas qu’à des personnes âgées ou ayant des difficultés physiques. Le vélo électrique s'adresse à tout le monde. En effet, il permet un usage varié comme par exemple d’être utilisé dans les situations suivantes :

  • Au travail, le V.A.E vous permet d’avoir une activité physique quotidienne tout en arrivant frais sur votre lieu de travail. De plus vous n’avez plus à vous soucier du trafic et du stationnement ou des perturbations dans les transports en commun, vous mettrez le même temps pour effectuer vos trajets quotidiens.

  • C’est le meilleur moyen pour faire les courses. Vous pouvez vous arrêter quand vous le souhaitez, sans contrainte de stationnement et repartir aussi vite. N’hésitez pas à charger votre vélo à l’avant et à l’arrière de tout ce dont vous avez envie, l’assistance électrique vous donnera un coup de pouce pour tout ramener à la maison sans vous fatiguer.

  • Avec le VAE les promenades sont plus longues et moins fatigantes. Vous pouvez suivre des groupes mieux entraînés que vous sans efforts et profiter de votre excursion avec vos amis, enfants, et petits enfants.

  • Encore lycéen ou étudiant, c’est une solution ludique pour aller en cours sans trop se fatiguer mais s’éveiller pour bien suivre les cours. En plus, le VAE peut remplacer un scooter cher à l’usage et surtout beaucoup plus dangereux.

  • Un vélo électrique pour faire du sport? Cette question faisait sourire pas mal de monde il y a quelques années. Pourtant des VTT électriques haut de gamme font maintenant parties des modèles proposés. Ils sont destinés à un usage sportif en inventant une nouvelle discipline à mi-chemin entre le VTT et la moto enduro qui privilégie le pilotage à la condition physique.

DOIT-ON ACTIONNER UNE MANETTE POUR GÉRER L’AIDE DU MOTEUR ?
Oui et non! Un vélo électrique homologué 25km/h ne peut pas avancer tout seul. Toutefois, une gâchette ou une poignée de type accélérateur vous permet de le faire avancer jusqu'à 6 km/h. Ce fonctionnement est homologué comme mode piéton.
Le plus souvent les vélos électriques sont dépourvus de cet accessoire et leur fonctionnement se gère avec une console au guidon. Une fois le degré d’assistance réglé ou allumé lorsqu’il y a qu’un seul mode de fonctionnement, il ne vous reste plus qu'à pédaler. Le fonctionnement du moteur est alors géré automatiquement.
Nous vous rappelons qu'un vélo électrique qui avance tout seul, c'est à dire sans pédaler, à une vitesse supérieure à 6 km/h n'est plus considérer comme tel. Soit il n'est plus homologué pour un usage sur voie publique, soit il est classé dans la catégorie cyclomoteur et nécessite alors une assurance spécifique, le port du casque, et le respect du code de la route destiné aux deux roues motorisés.

QUELLE EST L'AUTONOMIE D'UN VÉLO ÉLECTRIQUE?
Tout dépend du type de batterie qui équipe le vélo. Ainsi vous trouverez des vélos qui feront une vingtaine de kilomètres contre plus de cent pour les mieux équipés. Toutefois, l’autonomie varie en fonction de nombreuses caractéristiques : côtes, vent de face, mode d’assistance choisi, poids du cycliste, pression des pneus, etc.
Sur Ecox.fr nous vous indiquons deux données concernant l'autonomie d'un vélo électrique. Celle que nous communiquons en premier est l'autonomie moyenne constatée qui correspond à une utilisation sur parcours relativement plat avec une personne de 75 kg et une température extérieure de 20°C.Nous ajustons également celle-ci en fonction des retours de nos clients et des essais effectués par notre équipe.
Dans la fiche détaillée du vélo électrique sélectionné, vous trouverez également l'autonomie maximale annoncée par le constructeur.
Afin d'améliorer l'autonomie de votre vélo, nous vous conseillons de vous rendre sur la page Améliorez l'autonomie de votre vélo électrique.

DOIT-ON RÉPONDRE À DES OBLIGATIONS D'ASSURANCE , DE PORT DU CASQUE, ETC?
Le vélo à assistance électrique est considéré comme un vélo traditionnel. Il ne nécessite donc aucune assurance particulière, n’oblige pas le port du casque, et est autorisé sur les pistes cyclables comme tout autre vélo.
Faites attention à l'homologation de votre vélo car si vous roulez sur un vélo électrique non homologué, vous perdez alors le bénéfice de votre assurance responsabilité civile.

Quelle est la différence entre un vélo à assistance électrique et un cyclomoteur électrique (e-solex par exemple) ?
Le cyclomoteur électrique est considéré comme un deux-roues motorisé. Par conséquent, vous avez obligation de l’immatriculer, de l’assurer, et de porter un casque, ce qui représente un surcoût financier, et l’interdiction d’emprunter les pistes cyclables.
A l’opposé, le vélo à assistance électrique est considéré comme un vélo. Vous n’avez donc pas les contraintes citées précédemment, vous emprunter les pistes cyclables en toute liberté. Par contre si vous roulez sur un speed bike, vous retomber dans la catégorie des cyclomoteurs.

Le vélo de route électrique

Le cyclisme sur route est une aventure merveilleuse qui permet de s’entretenir physiquement et de parcourir les campagnes qui nous entourent. Grâce l’assistance électrique, cette pratique s’ouvre au plus grand nombre et surtout vous permet de prendre du p

STARCKBIKE

Ce n'est pas en tant que designer mais client et utilisateur que Philippe Starck a découvert Moustache. Au fil des ans et des échanges s'est naturellement imposée la volonté réciproque de créer de nouveaux vélos électriques. Pour le créateur il s'agissait

Boostrider - Course VTT électrique

LA course de VTT électrique en vidéo.