Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte lorsque l'on veut déterminer l'autonomie de son vélo électrique. Si vous souhaitez obtenir la meilleure autonomie possible, veillez à respecter les points ci-dessous.

La pression des pneus


Il est très important de vérifier la pressions des pneumatiques une fois tous les mois. En général, nous recommandons de gongler à une pression de 4 bars sur chaque pneu. Néanmoins, vérifier avant la pression maximale autorisée (celle-ci est inscrite sur le flan du pneu). En effet, si vos pneus sont sous gonflés, il y aura une résistance au roulement plus importante que vous ne ressentirez pas forcément car l'assistance va compenser mais en consommant davantage.

 

Le freinage 

Vérifiez régulièrement que vos roues tournent librement et que le système de freinage ne vient pas géner. En effet, lorsqu'un patin touche la jante, il est difficile de s'en appercevoir du fait de l'assistance qui compensera en consommant plus. Lorsque vous vérifiez celà, faite attention à ne pas confondre l'action du frein et le léger freinage lié à certains moteurs.

 

La température

Une température ambiante faible (0°C par exemple) peut provoquer une diminution de performance de la batterie pouvant aller jusqu'à -50 %. Si votre vélo dort à l'extérieur, il est conseiller de rentrer votre batterie au chaud. Conclusion, ne vous inquitez pas si l'autonomie de votre vélo électrique diminue en hiver.

 

Le stockage

Ce point est l'un des plus important pour améliorer la durée de vie de la batterie. Lorsque vous n'utilisez pas votre vélo pendant un certains temps (plus d'un mois), vous devez recharger totalement votre batterie, l'enlever du vélo (ou retirer le fusible pour les vélos avec batterie intégrée dans le cadre), et la stocker dans une pièce sèche ayant une température d'environ 20°C.

D'ailleurs, nous vous conseillons de recharger votre batterie après l'utilisation si celle-ci est vide. Attention : concernant la manière de recharger, après chaque utilisation ou quand la batterie est vide, il est important de respecter les préconisations de chaque fabricants.

article: les batteries préfèrent l'action au repos

La conduite 

Trop souvent, les utilisateurs de vélos électriques ne se servent pas assez des vitesses mécaniques. En effet, comme le moteur aide dès le début, il très facile de démarer même sur la vitesse la plus dure. Pourtant lorsque l'on fait cela, le moteur consomme beaucoup plus d'énergie car c'est lui qui va fournir plus d'aide pour compenser la difficulté opposée par la vitesse la plus dure. Ainsi, pensez à vous servir de vos vitesses. Pour démarrer sur du plat, mettez vous sur la vitesse 2 ou 3 par exemple puis changez progressivement.

Par ailleurs, il est important d'adopter une conduite souple lorsque l'on se déplace en ville. Par exemple, si vous voyez au loin un feu au rouge, commencez à ralentir le temps qu'il passe au vert. De cette manière, vous éviterez un redémarrage qui lui est très gourmant en énergie.