Nouvelle motorisation Shimano STEPS

Quand on parle de grands noms du VAE, viendront très vite dans la conversation les noms de Bosch, de Panasonic voire de Yamaha.

Mais le VAE est le marché avec le plus fort potentiel et d’autres grands industriels souhaitent en profiter. Shimano, qui est un acteur incontournable du vélo, avait déjà tenté l’expérience en 2010 avec son système appelé STEPS (Shimano Total Electric Power System) mais sans grand succès en Europe. La R&D du leader mondial de la fabrication de pièces détachées n’a pas baissé les bras et revient progressivement avec des nouveautés. Si la marque a repris le même nom pour son nouveau système, cette nouvelle génération a été considérablement modifiée.

Fini le moteur dans la roue avant, Shimano rejoint ses concurrents déjà bien établis comme Bosch ou Panasonic en plaçant son moteur dans le pédalier. Là où la firme japonaise se démarque c’est au niveau du poids du moteur. Le moteur est ultra léger et ne pèse que 3,1 kg.

Ce moteur pourra délivrer entre 250 et 500 watts de puissance selon sa programmation avec un couple similaire au moteur Bosch classic plus de 50 nm.

Au niveau de la batterie, pas de révolution sur le papier mise à part peut-être l’opportunité offerte au fabricant de vélos d’intégrer la batterie dans le cadre. Avantage tout relatif quand on connaît le pourcentage de personnes ayant accès à l’électricité dans leur garage.

Non, la véritable révolution du système Shimano ne se trouve pas dans la partie assistance électrique mais dans le savoir faire déjà éprouvé de la marque. En effet, le nom du système en dit long sur son ADN. Le système est « total electric ». Autrement dit, comprenez que Shimano veut et va certainement proposer un vélo complètement électrique de l’assistance, forcément, jusqu’au changement de vitesse. En effet, le STEPS sera équipé d’un changement de vitesse à commandes électriques déjà connu sous le nom de Di2. Plus de câble pour changer les vitesses mécaniques. Tout se fait via un système électrique. Hors, selon le constructeur nippon, ce système est moins sensible aux fortes tensions appliquées sur la chaine par les moteurs pédaliers. Et s’il y a bien un inconvénient avec les moteurs pédaliers, c’est leur toute relative compatibilité avec les boites de vitesses intégrées Nexus ou Alfine.

En ce qui concerne la commercialisation du système, il ne faudra pas compter sur Shimano en 2014, du moins pas en France. Un programme pilote a été élaboré et sera mis en place sur le marché Allemand courant 2014. Donc pour l’instant, le marché du VAE devrait voir arriver Shimano en 2015. Le constructeur n’a d’ailleurs toujours pas dévoilé de photos de son nouveau système.

A suivre…