Les nouveaux moteurs Bosch sont disponibles en magasin

Nouvelle motorisation Bosch : quelles améliorations ?

La première motorisation Bosch existe maintenant depuis plus de deux ans. Celle-ci avait déjà fait l’unanimité grâce à sa progressivité, sa puissance, son autonomie, son intégration et sa fiabilité. En résumé, mis à part un prix élevé, elle surpasse tous les autres systèmes sur de nombreux points.

Fin 2013, apparaitra le nouveau moteur Bosch. Rien de révolutionnaire mais tout de même quelques changements. Tout d’abord, Bosch remplace son moteur unique par deux nouveaux moteurs conçus spécialement pour un domaine d’utilisation : l’Active Line et le Performance Line.

Les premières différences, communes aux deux moteurs, touchent le design et l’intégration du moteur. Celui-ci ne sera plus placé en dessous du boitier de pédalier mais l’intégrera directement. Ainsi, la garde au sol sera plus importante.

D’autre part, la couronne du plateau sera de taille réduite (15, 18, ou 22 dents) afin de réduire la longueur de chaine, de diminuer l’impact visuelle de celle-ci et de limiter les risques de dérailler. Afin de garder un développement normale, le moteur applique un coéfficient de 2,5 au tour de plateau par rapport au tour de manivelle. Un plateau de 18 dents sur un moteur Bosch correspond donc à un plateau de 45 dents classique.

A noter aussi, les nouveaux moteurs Bosch sont compatibles avec les systèmes de freins à rétropédalage.

Enfin, ces deux nouveaux moteurs tooujours équipés de trois capteurs (de pression, de cadence de pédalage, et de vitesse) auront une vitesse de calcul améliorée. Plus de mille fois par seconde, le système analysera les données de chaque capteur afin de restituer un fonctionnement le plus proportionnel possible. En comparaison, l’ancien moteur, le Classic +, était doté d’une vitesse de calcul de 200 fois par seconde.