Les cyclistes sont moins exposés à la pollution que les automobilistes!

Vous avez entendu dire que les cyclistes étaient plus exposés à la pollution?

C'est faux, à condition toutefois que vous utilisiez les pistes, les voies et les bandes cyclables ou les couloirs de bus quand ils sont aurorisés. En 2008, Airparif, l'association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France a équipé un vélo de capteurs de dioxyde d'azote et de particules, des polluants liés au trafic routier. Le test révèle que les cyclistes sont moins exposés à la pollution que les automobilistes quand ils ne pédalent pas dans le flux de la circulation.

Les bénéfices des voies dédiées aux vélos augmentent d'autant plus qu'elles sont éloignées des voitures. Toujours selon le test, la qualité de l'air respirée à vélo reste globalement meilleure qu'en voiture. Car, si l'air chargé de polluants entre moins vite dans l'habitacle, il y reste plus longtemps. Et si l'on devait encore vous convaincre d'emprunter les pistes cyclables, sachez que vous réduirez de 30% à 45% votre exposition à la pollution. Un regret toutefois, ce type de voies est encore insuffisant.

Source métrofrance /

Muryel Jappont Louis-Marie

Liens vers l'article

A noter que l'assistance des vélos électriques permet de moins solliciter les fonctions respiratoire et vous préserve sonc mieux de la pollution.